Original French of the passage (de Azara 1801, p. 137) quoted in text:

“On dit que si le Gouazouara trouve quelque Yagouarété femelle en chaleur, il la couvre et met les mâles en fuite après les avoir vaincus. Si cela étoit vrai, ce seroit parce qu'il est plus preste et qu'il ne laisseroit pas à un Yagouarété le tems d'en faire sa proie, puisqu'on ne peut douter qu'il ne soit très inférieur en force en valeur et en hardiesse à l'Yagouarété. On assure aussi qu'on a vu quelques individus métis et qu'ils sont plus forts et plus sanguinaires que leurs auteurs et on ajoute que le poil ou la couleur de ces mulâtres ressemble davantage au Gouazouara, qui est leur père, quoiqu'ils aient en assez grande quantité les taches de la mère.”